Association internationale des sociologues de langues française Association internationale des sociologues de langues française

Version imprimable

Offres ->>> Appels à contributions

Bulletin de l’Observatoire Jeunes et Société, « Les barrières à l’emploi des jeunes au Canada : mieux les comprendre pour mieux agir »

15 janvier 2017

Le Bulletin de l’Observatoire Jeunes et Société lance un appel à articles courts sur le thème « Les barrières à l’emploi des jeunes au Canada : mieux les comprendre pour mieux agir ».

Date limite de proposition : 15 janvier 2017

Thématique

Comme annoncé dans le cadre du budget de 2016, le gouvernement du Canada cherche à relancer le débat autour de l’emploi des jeunes, afin d’évaluer les obstacles que doivent surmonter les jeunes de 15 à 29 ans au Canada, particulièrement les jeunes vulnérables, pour trouver et conserver un emploi. Il vise également à examiner les pratiques innovatrices pour améliorer les possibilités d’emploi destinées aux jeunes. Accompagnée de l’annonce du financement additionnel pour la Stratégie Emploi jeunesse (SEJ), une consultation nationale auprès des divers acteurs (des services, des affaires, du monde universitaire, de la communauté) est en cours.

Dans ce contexte, les apports et les conclusions issus des travaux de recherche menés tant par des universités, que des centres de recherche et conseil privés, des organismes publics ou communautaires travaillant sur ces enjeux sont précieux pour fournir des indications et des données probantes pour l’élaboration des politiques à ce sujet. Avec des visées différentes et inscrites dans une temporalité plus longue que celle qui guide souvent les enjeux gouvernementaux, les connaissances issues des recherches et des études offrent un riche recul par rapport aux statistiques officielles et aux conjonctures politiques.

Le présent appel s’inscrit dans ces enjeux et vise à rassembler de courts textes qui mettent en valeur les recherches récentes et les leçons qu’on peut en tirer pour mieux comprendre les difficultés qu’affrontent les jeunes pour accéder à un emploi ou pour le conserver et les solutions éventuelles à ces difficultés. Ces barrières sont certes variées, touchent des aspects distincts de la vie des jeunes, concernent de nombreux acteurs et se trouvent à des échelles différentes : le manque d’expérience professionnelle, l’absence d’information et de contacts sur le marché du travail, la désorientation socioprofessionnelle, le manque de qualifications ou l’absence de diplôme, les situations de handicap, une santé physique ou mentale fragilisée, le découragement, la colère ou la frustration face aux attentes déçues, des expériences négatives dans l’emploi ou la formation, l’appartenance à une minorité ethnique ou culturelle, la difficulté de concilier études-famille-travail, l’isolement social ou territorial, la fragilité des conditions de vie, des offres d’emploi limitées, l’inadéquation entre diplômes et postes, l’absence de sécurité et de protection de l’emploi, les bas salaires, les perceptions et attitudes des employeurs… pour n’en mentionner que quelques-unes.

Les chercheurs sont invités à réfléchir tant aux obstacles à l’emploi des jeunes qu’aux mesures ou programmes destinés à les surmonter. Les articles recherchés pourraient, plus précisément :

  • cibler certaines « barrières » ponctuelles et les approfondir, tout en montrant la manière dont elles freinent les transitions ou les parcours d’emploi des jeunes, les dimensions de la vie qui sont davantage touchées, leurs conséquences présentes et futures, les besoins, les attentes ou les valeurs qu’elles bloquent, ainsi que leur association à une catégorie ou sous population particulières des jeunes.
  • décrire la manière dont les mesures de soutien à l’emploi et à la formation peuvent s’adapter aux besoins des jeunes, et en même temps mieux les préparer au marché du travail ; aborder des pratiques novatrices d’ailleurs qui méritent d’être mieux connues au Canada, des exemples de succès ou des programmes qui focalisent sur certaines dimensions en soulignant la manière dont ces dispositifs aident à l’insertion et intégration en emploi.

Modalités de soumission

Les propositions doivent être transmises à l’adresse suivante avant le 15 janvier 2017 sous la forme d’un article court (1500 mots) qui pourra rendre compte d’une analyse empirique, d’une réflexion critique ou d’une évaluation d’expérience, de dispositif ou de programme prometteur.

Les articles sélectionnés pour ce bulletin constitueront des contributions directes à la réflexion du « Groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes » qui coordonne la consultation nationale.

Télécharger l’appel complet.