Association internationale des sociologues de langues française Association internationale des sociologues de langues française

Version imprimable

Offres ->>> Appels à communications

(In)disciplines : savoirs, récurrences, émergences

15 mars 2017

Dans le cadre d’un colloque qui se tiendra à l’université de Laval (Québec, Canada) du 1 au 3 novembre 2017, un appel à communications est lancé sur le thème « (In)disciplines : savoirs, récurrences, émergences ».

Date limite de proposition : 15 mars 2017

Thématique

Cibler l’(in)discipline, c’est tenter de faire converger les regards vers certaines zones liminales délicates où interagissent : l’obéissance, la désobéissance et le désengagement ; la raison, la déraison et l’irraison ; la moralité, l’immoralité et l’amoralité ; la prudence, l’imprudence et l’indifférence, etc. Il ne s’agira donc pas ici de saisir une quelconque essence des (in)disciplines, mais de questionner leur prégnance, leurs effets et la manière dont disciplines et indisciplines, sont situées, s’entremêlent, se renforcent ou s’affaiblissent mutuellement, se définissent et s’imposent.

Interroger les (in)disciplines suppose également de prendre acte de nos propres penchants disciplinaires. Les disciplines académiques sont à la fois des manières d’organiser le monde et les connaissances sur celui-ci : elles travaillent, ordonnent, découpent et standardisent en fonction des besoins établis. Des champs disciplinaires se construisent et se distinguent ainsi à travers la consolidation et la transmission subséquente d’objets, de corpus, de théories, de concepts et de méthodes. Ce lien intime et historiquement constitué entre la discipline dans un sens plus large et la connaissance est un noeud crucial à explorer. Après tout, il n’y a de dressage possible qu’à partir de l’établissement d’un certain canon à transmettre et les indisciplinés d’autant mieux identifiables. En ce sens, l’ensemble des milieux de production des savoirs sont des points de départ privilégiés afin d’observer minutieusement les dynamiques changeantes entre discipline et indiscipline aujourd’hui.

Dans le cadre de l’ACSALF, traquer les (in)disciplines passées, contemporaines et futures nous invite inévitablement à prendre d’abord en considération leurs déploiements au sein même de l’anthropologie et de la sociologie.

Dans une telle optique, savoirs, récurrences et émergences désignent ici trois points de focalisation ou ouvertures à partir desquelles nous souhaitons interroger et appréhender les (in)disciplines. Si les trois éléments sont intimement imbriqués, ils offrent néanmoins trois perspectives distinctes sur des processus similaires et permettent ainsi de mettre en lumière les multiples dimensions de ceux-ci :

  1. Savoirs. Notre premier point focal consiste d’abord à se tourner vers nos propres (in)disciplines récurrentes et émergentes au sein même des deux disciplines phares de l’ACSALF.
  2. Récurrences. Notre deuxième point focal sollicite des interventions axées sur les formes et les mise-en-formes d’(in)disciplines passées et établies au-delà du cadre académique. Il s’agit ici de cibler les efforts conceptuels et pratiques qui leur assurent une certaine cohérence et durée dans le temps, afin de suivre de près tant l’élaboration que la performance des formes d’(in)disciplines spécifiques aux contextes choisis.
  3. Émergences. Notre troisième point focal porte l’attention à ce qui reste, le traitement qu’on réserve et ce qui tend à émerger des (in)disciplines contemporaines. Suivre les traces assure ainsi que l’on tienne pleinement compte du poids de l’histoire, mais aussi des lignes de fuites possibles. Il s’agit ici moins de s’attarder sur l’analyse de la persistance des formes établies et davantage à l’épuisement de certaines formes, aux traces léguées, aux tentatives de réaménagement et à ce qu’on pourrait en faire.

Modalités de soumission

Communications individuelles
Soumettre un résumé de 250 mots et de trois à cinq mots-clés. Le résumé doit être accompagné du nom de l’auteur, son affiliation (institution et département), son adresse courriel et ses coordonnées postales.

Ateliers
L’organisateur de l’atelier doit soumettre un résumé de 350 mots, trois à 5 mots-clés. Les résumés (250 mots) des communications de chacun des participants pourront être soumis au même moment ou à la suite de l’acceptation de l’atelier. Veuillez noter que les ateliers se composent de quatre ou cinq communications, en plus d’un président rapporteur, le cas échéant. Le résumé doit être accompagné du nom de l’organisateur et de ceux des participants (si connus), de leurs affiliations (institution et département), de leurs adresses courriel et leurs coordonnées postales. L’organisateur de l’atelier est responsable du recrutement des participants.

Les propositions doivent être envoyées au plus tard le 15 mars 2017 à l’adresse suivante.

L’inscription au colloque doit se faire au même moment sur le site du colloque.

Bourse

L’ACSALF pourra offrir, sur concours, une allocation de déplacement pour les chercheurs, postdoctorants et doctorants qui sont résidents permanents des pays du Sud (dans la limite des fonds disponibles). Ceux et celles qui sont intéressés à poser leurs candidatures pour un financement doivent également nous transmettre leur curriculum vitae en plus de leur proposition de communications. Nous vous invitions à nous faire parvenir les documents le plus tôt possible à l’attention de Monsieur Antoine Trussart.

Télécharger l’appel complet.