Association internationale des sociologues de langues française Association internationale des sociologues de langues française

Version imprimable

Offres ->>> Appels à contributions

Culture & Musées, « Les résidences d’écrivains et d’artistes : des dispositifs de création et de médiation »

17 mars 2017

La revue Culture & Musées lance un appel à contributions sur le thème « Les résidences d’écrivains et d’artistes : des dispositifs de création et de médiation ».

Date limite de proposition : 17 mars 2017

Thématique

Les résidences de créateurs portent de multiples dénominations : résidence de création et d’expérimentation, résidence de diffusion territoriale, résidence-association, résidence-mission, résidence-animation, etc. Quels que soient leurs objectifs, elles sont devenues en quelques années une des formes privilégiées de soutien à la création et à l’action culturelle. Outre leur grande plasticité, elles visent à donner à un artiste (chorégraphe, musicien, plasticien…) ou à un écrivain les conditions techniques et financières pour concevoir, écrire, achever, produire une oeuvre nouvelle, en menant ou non des actions de médiation. Elles posent aussi la question de la place de l’artiste au sein de la société, dans un tournant actuel des politiques culturelles où les moyens affectés à la culture et à la création sont diminués, ce qui affecte en priorité les professionnels les plus fragiles en raison de leur statut.

Ce numéro de Culture & Musées a pour ambition d’analyser le dispositif « résidence » et ses différentes configurations, qui recouvrent, depuis son institutionnalisation au cours des années 1980, des formes et des réalités extrêmement variées en fonction des projets, des structures et des politiques culturelles mises en place. Il s’agit d’examiner les résidences en tant que dispositif de production d’une oeuvre originale, d’une part, de communication et de médiation, d’autre part, permettant des transactions diverses et variées entre écrivains, artistes, collectivités territoriales, opérateurs culturels et publics. Ce dispositif apparaît comme une entité hybride dans la mesure où, de plus en plus fréquemment, on constate une injonction politique à combiner deux dimensions : création artistique ou littéraire et activités de médiation. Faute d’un statut, d’une définition établie, il est de nature polymorphe, marqué par une grande hétérogénéité (résidence individuelle ou collective, pérenne ou éphémère, fixe ou itinérante, etc.) et une dispersion des offres dans les territoires. En outre, il se construit à partir d’une combinatoire de catégories normalisées mais fluctuantes et très diversifiées : un lieu, une temporalité, une structure d’accueil, des types de financements, un projet de création et, enfin, un projet de médiation culturelle qui prévoit un ensemble d’activités destinées aux publics autour de l’artiste ou de l’auteur.

Quelles sont les formes historiques et actuelles des résidences artistiques ? Quels sont les enjeux de ces dispositifs ? Quelles représentations de l’écrivain et de l’artiste sont convoquées ? Les résidences rendent-elles visible le travail de création comme processus littéraire en permettant aux publics d’approcher l’oeuvre comme le produit d’une élaboration artistique ? Quels sont les enjeux artistiques et culturels du dispositif résidentiel ? En somme, comment la résidence peut-elle favoriser la création contemporaine par le biais de dispositifs de médiation participatifs au sein d’une relation communicationnelle triangulaire (écrivain ou artiste, publics, institutions culturelles) ?

Les propositions d’articles pourront s’articuler autour des questions suivantes :

  • Interroger un concept polymorphe ;
  • Interroger les catégories d’acteurs : écrivains, artistes, institutions, publics ;
  • Interroger un dispositif de médiation.

Modalités de soumission

Merci d’adresser vos propositions d’articles (environ 5000 signes) par courriel avant le 17 mars 2017 à Carole Bisenius-Penin et Marie-Christine Bordeaux.

Les résumés comporteront un titre, 5 références bibliographiques ainsi que les noms, adresse électronique, qualité et rattachement institutionnel (Université, laboratoire) de leur auteur.e.

Télécharger l’appel complet.