AISLF

Appels à communications

La fabrique de l’individu autonome et ses contextes éducatifs

3 novembre 2019

L’équipe de projet FNS (Führung zur Selbstführung), la Haute école pédagogique Vaud et l’école d’enseignement supérieur PHBern organisent un colloque à Berne les 2 et 3 avril 2020 et, lancent à cette occasion un appel à communication sur le thème « La fabrique de l’individu autonome et ses contextes éducatifs ».

Date limite de soumission : 3 novembre 2019

Thématique
De la maternelle à l’Université, en passant par la formation continue, il est aujourd’hui usuel de faire référence à l’autonomie des apprenants (des élèves, des étudiants, des apprentis, etc.) et d’encourager les formes d’enseignement favorisant l’apprentissage autonome (auto-dirigé, auto-organisé, auto-régulé, personnalisé, etc.) à travers des environnements ou des formats d’enseignement « ouverts » ou « individualisés », parfois soutenus par des supports numériques. Les exigences de formation des individus tout au long de la vie (Lifelong learning) au sein d’une « société apprenante » sont souvent avancées : les individus devraient être en mesure d’organiser leurs apprentissages de manière indépendante, intégrer des feed-back, s’auto-évaluer, etc. pour s’adapter de manière flexible à des exigences (sociales, économiques, etc.) qui seraient en constante évolution.
L’objectif du colloque est d’analyser, dans une perspective sociologique et sur la base de travaux empiriques, les divers dispositifs de travail autonome qui se répandent actuellement dans le paysage éducatif. Les participants seront invités à discuter l’hypothèse générale selon laquelle les modalités de transmission des connaissances, les rapports de pouvoir et les processus de subjectivation se transforment dans le contexte actuel de promotion de l’autonomie. Un accent particulier sera mis sur les questions suivantes, qui pourront être abordées sous différentes perspectives théoriques et méthodologiques : quelles sont les conceptions de l’autonomie sous-jacentes à ces divers contextes d’enseignement et d’apprentissage ? Quels sont les effets, sur les subjectivités individuelles, des dispositifs de travail autonome ? Quelles sont les techniques de régulation et d’autorégulation propres à ces processus de subjectivation ? Comment les technologies numériques et les supports d’apprentissage participent-ils à ces processus ? Quelles formes de différenciations sociales apparaissent dans les contextes de valorisation de l’autonomie ? Quels sont les types de résistances manifestées par les acteurs (élèves, enseignants) ? La discussion ne devrait pas se limiter aux contextes d’enseignement (classe, établissement scolaire), mais couvrir un large éventail de situations éducatives (par exemple : les procédures d’admission et d’orientation des élèves, les processus de (ré)intégration et d’intervention auprès des élèves, les transformations des relations et des modalités de collaboration entre les différents acteurs, etc.).

Modalités de soumission
Un résumé (maximum 3000 caractères espaces compris) dans la langue de présentation souhaitée (allemand, français ou anglais), et sa traduction anglaise (le cas échéant), est à envoyer jusqu’au 3 novembre 2019 à cette adresse. La décision sera communiquée aux auteurs à la fin du mois de novembre. La durée des présentations orale sera de 20 minutes, afin de conserver suffisamment de temps pour les discussions.

Appel complet à télécharger



AISLF site version 7.0 | © 2013-2019 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF