AISLF

| |

Dimanche 20 octobre 2019, 12h03

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article3807


Réseaux, « Activités et pratiques médiatiques au prisme de l’ethnoracialisation. »

1er octobre 2019

La revue Réseaux lance un appel à intentions de contribution pour un numéro thématique « Activités et pratiques médiatiques au prisme de l’ethnoracialisation », coordonné par Franck Rebillard.

Date limite de soumission : 1er octobre 2019

Thématique
Processus social et historiquement construit (Safi, 2013), l’ethnoracialisation peut être définie comme l’assignation d’individus ou de populations à des origines essentialisées, que celles-ci relèvent de supposés phénotypes communs ou traditions partagées. Si ce processus d’altérisation est aujourd’hui de plus en plus reconnu comme pesant sur la socialisation au long cours et les pratiques du quotidien, l’attention qui lui est portée reste modeste au regard des études plaçant au centre la classe sociale, l’âge, ou le genre (Fassin et Fassin, 2006). Il est néanmoins l’objet de recherches plus nombreuses ces dernières années en France, au point de pouvoir constituer un sous-champ des sciences sociales, notamment si on intègre à son périmètre des travaux sur les discriminations ou les migrations ne se revendiquant pas toujours explicitement d’une approche en termes d’ethnoracialisation (Bouzelmat, 2019).
Revue de sciences sociales, Réseaux propose de combler en partie ce manque en consacrant un dossier aux activités et pratiques médiatiques envisagées sous le prisme de l’ethnoracialisation. Sans se couper d’un nécessaire lien à l’analyse des représentations médiatiques, elle visera néanmoins prioritairement à rassembler des articles, notamment en sociologie, sciences politiques, sciences de l’information et de la communication, histoire, pouvant correspondre aux directions de recherche suivantes (liste non exhaustive) :

  • Travail journalistique : carrières et assignations de certains journalistes, en raison de leurs origines supposées, à la couverture de certains sujets ; poids des agences de presse occidentales comme sources de représentations ethnoracialisantes ; pression des dirigeants d’entreprises de médias à se conformer aux impératifs para-publics de diversité ;
  • Publics de l’information : lectures différenciées de l’information liées à une socialisation ethnoracialisée ; stratégies des régies publicitaires en direction du ‘commerce ethnique’ et définition des lignes éditoriales ; composante ethnoracialisante de l’enfermement algorithmique dans l’accès à l’information en ligne ;
  • Questions épistémologiques : l’ethnoracialisation comme variable ou paradigme pour l’étude des médias ; enjeux du recours aux ‘statistiques ethniques’ dans les enquêtes sociologiques sur les médias ;

Modalités de soumission
Les propositions d’articles de 2-3 pages présentant le terrain étudié devront être adressées à Aurélie BUR, d’ici le 1er octobre 2019 et seront soumises aux procédures d’évaluation habituelles (en double aveugle).

Appel complet à télécharger


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |