AISLF

| |

Dimanche 20 octobre 2019, 10h26

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article3815


4 bourses doctorales, Sciences sociales, Liège (Belgique)

15 septembre 2019

Quatre bourses de doctorat (4 ans, temps plein) à l’Université de Liège sont offertes dans le cadre du projet REGULATINGWORK.

Date limite de soumission : 15 septembre 2019

Context
Si la littérature sur les économies informelles permet de mieux comprendre comment la plus grande partie de la population mondiale vit, elle n’a pas surmonté les limites propres au concept d’économie informelle lui-même. Elle demeure pour cette raison incapable de rendre compte des changements du travail dans leur diversité et leur complexité. Pour combler les lacunes du concept, le projet REGULATINGWORK propose de nouvelles pistes d’analyse, qui seront mises à l’épreuve d’une recherche qualitative sur la régulation du travail dans deux secteurs d’activité en Belgique et au Bénin ou au Cameroun. Une équipe de quatre doctorants se concentrera sur le rôle joué dans ce processus par les agents de l’État, d’un côté, et les acteurs impliqués dans les deux secteurs, de l’autre. Notre hypothèse est que leurs activités de régulation n’aboutissent pas à une séparation simple entre travail formel et informel, mais à diverses formes plus complexes de (in-)dépendance au travail. Un tel projet de recherche touche à un enjeu scientifique et politique plus large, celui de penser les transformations du travail au-delà du modèle de l’emploi salarié stable et à temps plein et du schéma d’analyse binaire qui l’accompagne.

Quatre bourses de doctorat (4 ans, temps plein) à l’Université de Liège sont offertes dans le cadre de ce projet :

  1. Une bourse de doctorat pour réaliser la recherche sur le travail dans le secteur du transport au Bénin ou au Cameroun. Cette thèse sera réalisée sous la supervision de B. Rubbers dans le domaine des sciences politiques et sociales.
  2. Une bourse de doctorat pour réaliser la recherche sur le travail dans le secteur de la construction au Bénin ou au Cameroun. Cette thèse sera réalisée sous la supervision de B. Rubbers dans le domaine des sciences politiques et sociales.
  3. Une bourse de doctorat pour réaliser la recherche sur le travail dans le secteur du transport en Belgique. Cette thèse sera réalisée sous la supervision de F. Pichault dans le domaine des sciences de gestion ou des sciences politiques et sociales.
  4. Une bourse de doctorat pour réaliser la recherche sur le travail dans le secteur de la construction en Belgique. Cette thèse sera réalisée sous la supervision de F. Pichault dans le domaine des sciences de gestion ou des sciences politiques et sociales.
    Les chercheurs bénéficieront d’une bourse doctorale mensuelle au standard belge ainsi que d’un soutien financier pour réaliser la recherche et participer à des événements scientifiques.
    Profil recherché :
  • Un diplôme de master dans le domaine des sciences sociales au sens large (anthropologie, sociologie, science politique, sciences de gestion, sciences du développement ou sciences du travail)
  • Une expérience dans la conduite de recherches qualitatives
  • Une excellente maîtrise du français et de l’anglais
  • Un désir de travailler en équipe

Modalités de soumission
Les candidatures doivent être soumises par courriel à l’adresse regulatingwork@gmail.com avant le 15 Septembre 2019. Les documents suivants doivent être attachés au message dans deux PDFs séparés :

  1. Le premier PDF, nommé ‘RW_nom du candidat_CV’, reprend les éléments suivants : a) une lettre de motivation de maximum 800 mots qui précise clairement la bourse pour laquelle vous candidatez (secteur et pays) ; b) un curriculum vitae avec des informations détaillées sur les résultats obtenus pour chaque année d’étude et vos compétences linguistiques ; et c) les noms et les adresses mail de deux personnes de référence.
  2. Le deuxième PDF, nommé (RW_nom du candidat_écrit’, propose un extrait de texte (e.g. un travail ou un chapitre du mémoire) en français ou en anglais qui montre la capacité du candidat à utiliser des méthodes de recherche qualitative et à développer une argumentation théorique cohérente. Ce document, rédigé en interligne simple, doit compter moins de 10.000 mots.

Appel complet à télécharger


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |