AISLF

| |

Lundi 5 décembre 2022, 15h37

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article4612


CR33-CR38 - Des « fake news » en temps de guerre : reproduction ou révolution à l’ère numérique ?

24 septembre 2022

Dans le cadre des Rencontres de la sociologie francophone , qui auront lieu à Sfax (Tunisie) du 24 au 28 octobre 2022, le CR33 et le CR38 lancent un appel à participer, ouvert jusqu’au 24 septembre.

Le CR33 « Sociologie de la communication » et le CR38 « Socio-anthropologie politique » proposent un chantier de réflexion, sur appel à participer, consacré à la production/diffusion des fake news associée à l’essor des dispositifs numériques, à l’occasion de la guerre en Ukraine.

Appel à participer
Depuis plusieurs années, l’accent est mis dans les médias sur les fake news (les fausses nouvelles). On s’aperçoit de nouveaux régimes de propagande fondés sur le développement du numérique (où toutes les activités sociales qui peuvent utiliser ces nouveaux dispositifs sociotechniques pour diffuser des fakes news, en est concernées).
Les tristes événements de la guerre d’Ukraine, ont révélé que la désinformation demeure primordiale dans le cadre de la gestion politique. La notion de fake news apparaît révélatrice d’enjeux sociaux politiques, économiques, identitaires et journalistiques, particulièrement à l’ère des réseaux sociaux numériques, il s’agit donc d’un phénomène complexe que l’analyse du cas de la communication (de parts et d’autres) de la guerre d’Ukraine peut servir d’exemple idéal. La guerre des « impressions » est à la une des médias dans le monde (en même temps que les rumeurs concernant la gestion des questions du nucléaire ou l’information sur l’économie en Europe d’économie ou du nucléaire en Europe, avec la hausse des prix due à la guerre ou les problèmes de dépendance énergétique, etc.).
Quelle est la place des fake news dans le cadre de la couverture médiatique de la guerre en Ukraine et dans la communication politique des États ? De quelles façons ce registre discursif est-il mobilisé par les acteurs majeurs dans cette guerre ? À quelles populations sont destinées les fausses nouvelles / propagandes / rumeurs ? Trouvons-nous aussi le même registre de production de la « fausse nouvelle » dans toutes les sociétés contemporaines (à l’occasion de cette guerre ou d’autres événements politiques) ? Quels sont les dispositifs sociotechniques mobilisés tant par les médias que par les responsables politiques ? Devient-il de plus en plus difficile de séparer le vrai du faux ? Ou au contraire, ces dispositifs permettent-ils de mieux connaître ce qui se passe sur le terrain politique ?
Nous invitons donc les chercheurs et chercheuses à nous faire part de leurs analyses concernant les interrogations soulevées précédemment.

Télécharger l’appel au format PDF

Propositions
Envoyer un résumé d’environ 300 mots (environ 2 700 signes) pour le 24 septembre 2022 à :
- christiana.constantopoulou@panteion.gr
- george.eric@uqam.ca
Une publication est envisagée par la suite, avec évaluation par les pair·e·s en double aveugle.

Référente
Mme Christiana CONSTANTOPOULOU, Université Panteion - Département de Sociologie – Athènes, Grèce
christiana.constantopoulou@panteion.gr


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |