AISLF

| |

Jeudi 6 octobre 2022, 12h27

Source : https://www.aislf.org/spip.php?article4661


Une situation postcoloniale

Nicolas Roinsard

Nicolas Roinsard, Une situation postcoloniale. Mayotte ou le gouvernement des marges, Paris, CNRS éditions, 2022.

C’est à Mayotte, ancienne colonie (1841-1946) et dernier-né des départements français (2011), que le Rassemblement national réalise ses meilleurs scores électoraux. Et ce n’est pas le seul aspect en apparence contradictoire de cette société bantoue-islamique qui a fait, depuis le référendum de 1958, le choix de la France par souci d’indépendance vis-à-vis des Comores.
De fait, Mayotte est un département «  hors normes  » à plus d’un titre : il est le plus jeune, le plus pauvre, le plus inégalitaire et le plus touché par l’immigration, en grande partie irrégulière. Lorsqu’il retient l’attention des médias, comme lors du long et dur mouvement social survenu en 2018, l’accent se trouve inévitablement porté sur ces différents traits sans pour autant interroger les logiques politiques et sociales qui les sous-tendent.
Par contraste, cette enquête au long cours, attentive aux dynamiques historiques comme aux enjeux du quotidien, met en lumière les effets de l’intégration politique sur l’organisation sociale. En quoi la départementalisation, support d’une transformation des rapports de classe ou de genre, des relations entre générations ou entre nationaux et étrangers, remodèle-t-elle la société dans son ensemble ? Quel rôle joue-t-elle dans la construction des nouvelles formes de précarité et d’inégalités ? En quoi modifie-t-elle ou non les régimes de solidarité et les formes de régulation traditionnellement observées ?
Appréhendée dans une comparaison constante avec les autres départements et collectivités d’Outre-mer, Mayotte pose en réalité la question de la gouvernance postcoloniale dans la France contemporaine.

Voir chez l’éditeur

Nicolas Roinsard est membre de l’AISLF


AISLF • Université Toulouse Jean Jaurès • 31058 Toulouse Cedex 9 • France
Secrétariat : aislf@aislf.org | +33 (0)2 53 00 93 09

| |