AISLF

Appels à communications

Racismes et antiracismes : une approche clinique pluridisciplinaire

15 novembre 2019

Le Laboratoire du changement social et politique de l’Université Paris Diderot (France) et la Faculté d’Éducation de l’Université d’Oulu (Finlande), avec le soutient du Réseau de recherche sur le Racisme et l’Antisémitisme (RRA) de l’Université Picardie Jules Verne, organisent un colloque international les 6 et 7 avril 2020 à l’Université Paris Diderot, et à cette occasion lancent un appel à communication sur le thème « Racismes et antiracismes : une approche clinique pluridisciplinaire »

Date limite de soumission : 15 novembre 2019

Thématique
Ce colloque porte sur l’analyse des formes hybrides de (re)production(s) de racismes et antiracismes. Son objet est d’étudier dans une perspective de sociologie clinique (Gaulejac, Giust-Desprairies et Massa, 2013 ; Gaulejac, Hanique et Roche, 2007) l’articulation racisme/antiracisme. Depuis une dizaine d’années, des recherches ont permis d’identifier des processus de racisation, au niveau individuel et collectif (Aznar, 2018 ; Gaulejac, 2009 ; Gaulejac et Seret, 2018 ; Hamisultane, 2013, 2017 ; Joseph, 2015). Parallèlement, des revendications collectives ont émergé au Canada et en France à l’occasion de représentations artistiques perçues comme véhiculant des représentations racistes (Darge, 2014 ; Legault, 2018 ; Joffrin, 2019). Ces militants se définissent comme des agents de changement social (Revenu, 2014 ; Les Invités de Mediapart, 2019 ; Histoire engagée, 2019). Néanmoins, seraient-ils des représentants d’un nouvel imaginaire contemporain (Giust-Desprairies et Faure, 2014, « Traitement de la diversité et crise du lien social », p. 91-101) ? Contribueraient-ils à la diffusion d’une norme antiraciste identitariste et communautariste (Taguieff, 2013, « De l’antiracisme aux antiracismes », p. 80-82) ?
L’enjeu de ce colloque sera d’approfondir la compréhension des relations racisme/antiracisme, relations qui seront abordées selon différents axes et différents contextes géographico-culturels et nationaux, et en tenant compte d’une approche psychosociale ou sociopsychique :
Axe 1 – Enjeux théoriques et épistémologiques en France et dans le monde
Axe 2 – Terrains, approches et résultats
Axe 3 – Subjectivité au prisme des racismes/antiracismes : défaitisme, lutte et processus de socialisation

Modalités de soumission
Les propositions de communication (500 mots avec des indications bibliographiques – 5 à 10 références - et 5 à 7 mots-clés), devront être adressées avant le 15 novembre 2019 par courriel à l’adresse : colloque.racisme.antiracisme@gmail.com

Appels à communications

4es rencontres du RIED - Appel à Symposiums « Diversité et conceptions du vivre ensemble. Former les personnels éducatifs à l’heure du débat sur les fondements culturels et philosophiques du vivre ensemble »

30 novembre 2019

Le Réseau International Éducation et Diversité et l’Université libre de Bruxelles organisent les 4es rencontres du RIED, du 1er au 3 juillet 2020, et lancent à cette occasion un appel à symposium sur le thème « Diversité et conceptions du vivre ensemble. Former les personnels éducatifs à l’heure du débat sur les fondements culturels et philosophiques du vivre ensemble »

Date limite de soumission : 30 novembre 2019

Le choix du comité organisateur pour cette édition de Bruxelles 2020 a été de lancer un appel à des propositions de symposiums, plutôt qu’à des communications individuelles, afin de renforcer la cohérence des problématiques traitées et la complémentarité des regards posés sur celles-ci. Les symposiums proposés peuvent être, au choix, courts (trois participant·es) ou longs (six participant·es) (voir consignes précises ci-dessous).

Il est attendu des symposiums proposés qu’ils s’inscrivent globalement dans les domaines de préoccupation qui sont ceux du RIED : traiter de questions liées à la diversité sous ses multiples formes (culturelle, sociale, convictionnelle, linguistique, genre, besoins spécifiques, etc.), à partir de grilles de lectures pouvant être issues de cadres disciplinaires différents (ex : sciences sociales, philosophie, politique, sciences de l’éducation, sociolinguistique, didactique des langues, psychologie sociale, etc.) et débouchant potentiellement sur des questions ou des propositions qui interpellent la formation des personnels éducatifs. En outre, la dimension comparative pouvant s’avérer particulièrement féconde pour traiter ces questions, il est explicitement demandé, dans le cas des symposiums, que deux pays au moins y soient représentés. De même, il est vivement souhaité que plusieurs regards soient croisés au sein d’un symposium (points de vue des chercheurs, des praticiens, des pouvoirs publics, des décideurs, etc.).
Il est attendu que les propositions de symposium s’articulent prioritairement à l’un des axes thématiques suivants :

  1. L’éducation à la citoyenneté
  2. Les conceptions du « vivre-ensemble » dans la formation des enseignants
  3. La formation des enseignants aux questions d’inégalités / diversités
  4. L’école et son environnement (familles, communautés…)
  5. La lutte contre les discriminations
  6. Politiques migratoires et nouvelles migrations (réfugiés, primo-arrivants …)
  7. Prévention des formes de « radicalisation » religieuse et politique
  8. Les régimes de vérité (science, religion, fake news …)
  9. L’éveil aux langues

Modalités de soumission
Les propositions de symposiums sont à déposer sur la plateforme de dépôt pour le 30 novembre 2019 au plus tard.

Appel complet à consulter en ligne

Appels à communications

L’éducation en situation migratoire

30 novembre 2019

Le Groupe de recherche sur le handicap, l’accessibilité, les pratiques éducatives et scolaires (Grhapes), l’Institut de Recherches Économiques et Sociales et le Centre Henri-Aigueperse-UNSA Éducation organisent un colloque international à l’INSHEA (Suresnes), les 18 et 19 juin 2020, et lancent, à cette occasion, un appel à communication sur le thème « L’éducation en situation migratoire ».

Date limite de soumission : 30 novembre 2019

Thématique
Ce colloque s’inscrit dans le cadre de la clôture du programme de recherche EDUCINCLU relatif à l’éducation inclusive des enfants et jeunes migrants, financé par l’IRES (Institut de Recherches économiques et sociales), soutenu par l’UNSA-Education et porté par l’INSHEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés). Il vise à mieux comprendre les questions éducatives posées par l’accompagnement des enfants et jeunes migrants à la fois dans l’univers scolaire mais aussi en dehors de celui-ci. Les propositions de communication pourront s’organiser autour des problématiques suivantes :
- Les politiques publiques et leurs effets
En s’intéressant aux cadres institutionnels et réglementaires organisant la scolarisation et le droit au séjour des enfants et des jeunes migrants, il s’agira d’interroger les applications par les administrations du droit à l’éducation dans différents contextes socio-politiques.
- Les conditions d’accueil scolaire et éducatif
Il s’agit ici de renforcer la connaissance liée aux différentes modalités éducatives, sociales et symboliques qui s’exercent vis-à-vis des enfants et jeunes migrants mais aussi vis-à-vis de leurs parents ou proches.
- Les dimensions pluri-professionnelles de l’accompagnement éducatif des enfants et jeunes migrants
Cet axe vise à comprendre les divers champs professionnels, les constructions et réinterrogations des professions et professionnalités, des missions éducatives auprès de ces publics. Il importera également d’analyser la façon dont s’agencent les pratiques de différents acteurs éducatifs dont la formation et les cultures professionnelles diffèrent.
- Méthodologie d’enquête
Enfin, l’attention sera portée aux méthodes d’enquête innovantes, quelles que soient leurs formes.

Modalités de soumission
Les propositions de communication devront répondre aux normes suivantes :
- Nom, prénom du ou des auteurs
- Institution(s) de rattachement
- Adresse(s) de messagerie
- Titre de la communication proposée
- Axe dans lequel elle s’inscrit
- Mots-clés (5 maximum)
- Résumé de la proposition, de 2 500 signes (espaces compris), qui mentionnera la problématique, les données sur lesquelles se fonde l’analyse, les approches méthodologiques et disciplinaires mobilisées et les résultats.
- Une bibliographie de 5 références au maximum.

Langues : français ou anglais
Les propositions seront envoyées aux formats WORD et PDF à cette adresse, avant le 30 novembre 2019. L’avis sur les propositions de communication sera donné le 15 janvier 2020.

Appel complet à télécharger

Appels à communications

Travail, Patrimoine et Développement

1er décembre 2019

La Société internationale d’ergologie organise son 5ème Congrès à Porto du 7 au 9 septembre 2020 et lance, à cette occasion, un appel à communications sur le thème « Travail, Patrimoine et Développement ».

Date limite de soumission : 1er décembre 2019

Thématique
La démarche de l’Ergologie offre-t-elle une approche pertinente dans le champ des questions intégrant le travail, le patrimoine et le développement ? Dans quelle mesure sa contribution est-elle singulière et innovante ?

Afin d’établir un bilan et de tracer des perspectives, le principal objectif du 5e Congrès de la SIE est de mettre en débats, au cours de trois journées, les travaux qui, en plusieurs lieux du monde, ont fait l’option de s’engager dans cette réflexion, tout en ayant parfois privilégié auparavant d’autres cadres de référence. La diversité des approches constituera un atout essentiel de cette rencontre qui se veut donc pluridisciplinaire.

Modalités de soumission
Les propositions de communication doivent être envoyées avant le 1er décembre 2019 au secrétaire général de la SIE. Elles devront correspondre aux questions soulevées dans l’appel ci-joint, être rédigées en 500 mots (les langues acceptées sont l’anglais, l’espagnol, le français et le portugais), et indiquer la langue dans laquelle elles seront présentées et une seconde langue pour projeter des textes à l’écran.

Elles seront examinées par le Comité scientifique du Congrès, lequel aura toute latitude pour s’adjoindre des évaluateurs complémentaires dont la liste sera rendue publique. L’avis du Comité scientifique sera communiqué avant le 15 janvier 2020, et précisera l’affectation de la communication soit en séances plénières soit en ateliers.
Les textes complets des communications retenues devront parvenir pour le 15 avril 2020 afin d’être publiés avant la tenue du Congrès.

Appel complet à télécharger

Appels à communications

Les chercheur.e.s face au(x) terrain(s) : Être mis.es à l’épreuve, éprouver et faire ses preuves

20 décembre 2019

Le Laboratoire des Dynamiques Sociales (DySoLab) de l’Université de Rouen-Normandie organise, les 2 et 3 avril 2020, un colloque et lance, à cette occasion, un appel à communications sur le thème « Les chercheur.e.s face au(x) terrain(s) : Être mis.es à l’épreuve, éprouver et faire ses preuves ».

Date limite de soumission : 20 décembre 2019

Thématique
Si aborder le terrain comme une épreuve n’est pas nouveau, nous avons fait le constat que l’épreuve n’est souvent évoquée que dans ses dimensions éthiques, symboliques ou réflexives. Loin d’envisager le terrain comme une épreuve uniquement fataliste, nous envisageons ce terme avant tout comme une étape aux enjeux multiples. De la mise à l’épreuve relationnelle et académique, à l’éprouvé du terrain dans ses dimensions corporelles et affectives, ce colloque entend mettre en lumière la pluralité des épreuves constitutives de cette étape que représente le terrain au travers de trois grands axes.
- Axe 1 : Les chercheur.e.s à l’épreuve des relations d’enquête
Ce premier axe reprend des questions classiques en sciences sociales. Nous nous intéressons ici aux terrains au prisme des relations d’enquête qu’ils impliquent, aux rencontres du chercheur.e avec les enquêté.es mais aussi, parfois, avec des institutions. Une relation d’enquête est, avant tout, une relation sociale, qui peut mettre le chercheur.e à l’épreuve sur le terrain. À ce sujet, nous nous demandons : quels effets d’enquête peuvent se jouer au sein de cette relation ?
- Axe 2 : Quand les chercheur.e.s éprouvent leurs terrains : une posture de recherche ?
Nous pouvons aussi questionner l’épreuve à travers la notion d’éprouver. Dans la continuité des réflexions sur les dimensions sociales de l’épreuve, nous nous intéressons, à travers cet axe, aux dimensions tangibles, sensorielles et affectives de celle-ci. Il s’agit d’envisager l’éprouvé non seulement comme engageant la subjectivité du chercheur.e, mais surtout comme une pratique de recherche.
- Axe 3 : Faire ses preuves, le terrain comme épreuve disciplinaire
En s’intéressant aux épreuves vécues durant le travail de terrain, d’autres questions émergent, comme celles de questionner les raisons mêmes pour lesquelles ce sujet nous interroge. De ce fait, dans cet axe, nous souhaitons apporter une réflexion sur la notion d’épreuve, en la ramenant aux attendus d’une discipline. En quoi le terrain constitue-t-il également une épreuve académique et disciplinaire pour laquelle il faut faire ses preuves ?

Modalités de soumission
Les propositions de communication sont attendues pour le 20 décembre 2019, sous forme d’un résumé de 2 500 signes (hors bibliographie et coordonnées des auteur.e.s) comprenant un descriptif de la démarche adoptée et des données exploitées, ainsi que dans le/les axes dans lesquels s’inscrit la
proposition.
Les propositions sont à envoyer à cette adresse. Les réponses aux propositions seront données fin janvier 2020.
Aucuns frais d’inscription n’est demandé dans le cadre de ce colloque. Toutefois, nous ne pouvons malheureusement pas financer les frais de déplacements des futurs communicants.

Télécharger l’appel complet

Appels à communications

Santé dans le monde du travail

25 janvier 2020

Dans le cadre du 9e congrès national « Santé dans le monde du travail » qui se tiendra à Fribourg le 3 septembre 2020, un appel à communication est lancé sur le thème « 2020 et la santé au travail : enjeux et adaptation aux nouvelles formes de travail ? ».

Date limite de soumission : 25 janvier 2020

Thématique
La conférence explorera les transformations des modes de travail et du système de santé en Suisse, et leurs impacts sur la santé des travailleurs.euses.
Depuis le début de la décennie 2000, des événements importants ont eu lieu en matière d’organisation du travail, notamment la vague nouvelle de numérisation – digitalisation, intelligence artificielle, etc. Phénomène qui interroge, à l’instar de celui de la mondialisation, avec ses conséquences sur les entreprises et la santé des collaborateurs.trices. Nous proposons de mettre en discussion les questions suivantes auxquelles nous tenterons d’apporter des pistes de réflexion et des solutions envisageables : durant les dernières décennies, quelles ont été les grandes évolutions et innovations en matière d’organisation, de management et de gestion du personnel ? Comment appréhender les nouvelles formes de salariat – ubérisation, précariat, slashing, etc. Quelles peuvent être les incidences des évolutions juridiques, sociales, économiques, etc. sur la conception aujourd’hui de l’entreprise et de l’organisation ? Comment responsabiliser les employeurs face à l’individualisation de la santé ? Comment passer de la protection à la prévention des risques liés au travail ? Une politique publique globale de la santé au travail est-elle envisageable à terme ?

Les thématiques que nous vous proposons de traiter lors de cette journée ont été regroupées en quatre catégories :
- Organisation du travail
- Santé au travail
- L’individu au travail
- La fin du travail ?

Modalités de soumission
Le résumé doit comporter 250 mots maximum, titre compris. Merci de ne pas mentionner de références bibliographiques.
L’auteur.e principal.e mentionne ses nom, prénom et affiliation, le nombre de co-auteur.e.s ne doit pas dépasser cinq. La durée d’une présentation orale est de 15 min, suivie d’une discussion de 5 min.

La proposition doit être envoyée, en français, avant le 25 janvier 2020 à cette adresse mail.
Les décisions concernant les résumés (acceptation/refus) seront communiquées aux auteur.e.s principaux d’ici au 13 mars 2020.

Télécharger l’appel complet.

Appels à communications

La communication politique en temps de campagne électorale : de la rhétorique stratégique à la polarisation

31 janvier 2020

À l’occasion d’un colloque international organisé par l’Institut de Presse et des Sciences de l’information de l’Université de la Manouba, qui se tiendra à Tunis les 2 et 3 avril 2020, un appel à communications est lancé sur le thème « La communication politique en temps de campagne électorale : de la rhétorique stratégique à la polarisation ».

Date limite de soumission : 31 janvier 2020

Thématiques
La saison politique 2019-2020 est, sans aucun doute, en Tunisie et ailleurs, une échéance historique pour l’exercice des rivalités, luttes et conflits entre partis en présence. Mais pas toujours de confrontation de programmes entre prétendants à la magistrature suprême ainsi qu’aux postes stratégiques de légifération. De fait, plusieurs nations, passeront l’épreuve des élections législatives.
Ce colloque a pour ambition de mettre l’accent sur trois grandes logiques de communication politique durant la période électorale :
- Axe 1 : la campagne électorale comme un dispositif organisationnel
- Axe 2 : la rhétorique des campagnes électorales et les stratégies à l’œuvre
- Axe 3 : la communication politique comme mode de gouvernement de la visibilité sur les différents supports médiatiques

Modalités de soumission
Chaque participant est convié à envoyer le résumé de son intervention jusqu’au 31 janvier 2020 à minuit, à Mohamed Ali Elhaou ou à cette adresse. Ce résumé doit impérativement comporter l’introduction de l’objet de recherche, la problématique, la méthodologie mobilisée en détails.
Les participants dont le texte a été retenu seront informés au plus tard vers la fin du mois de février 2020.

Les textes définitifs du colloque peuvent être envoyés jusqu’à la fin du mois de juin 2020. Ainsi, les interventions seront publiées après le colloque dans un ouvrage collectif. La sélection en double aveugle privilégiera les approches empiriques c’est-à-dire l’étude des phénomènes de communication politique et de propagande lors des campagnes électorales. Aussi, l’originalité de la proposition et son usage des techniques nouvelles de la recherche seront des critères d’acceptation.

Télécharger l’appel complet


AISLF site version 7.0 | © 2013-2019 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF