AISLF

Christophe BESLAY (1957-2022)

Un chercheur exigeant, un collègue prévenant et généreux, un ami bon vivant

Nicolas Golovtchenko

C’est avec une infinie tristesse que nous avons appris la disparition de Christophe Beslay le 31 mai 2022.

Sociologue exerçant en libéral, il avait fondé en 1986 à Toulouse le Bureau d’Études sociologiques Christophe Beslay. Il a été Maître de conférences associé à Université Toulouse Jean Jaurès de 1993 à 2018, directeur adjoint du département de Sociologie et Anthropologie en 2002-2005 et 2010-2013, co-responsable du Master PEPS « Politiques Environnementales et Pratiques Sociales » et chercheur associé au CERTOP (Centre d’études et de recherches, Travail, Organisations, Pouvoirs) de 1984 à 2010. Il avait aussi été de 2007 à 2010 chargé d’enseignements à l’Université des Sciences sociales de Hanoi au Vietnam pour le Master « Management des organisations », à l’Université de Ouagadougou au Burkina Faso pour le Master professionnel « Sociologie et Pratiques du développement durable » en 2013 et à l’Université de Tunis en 2014 et 2015.

Il avait été président de l’ATDERS (Association toulousaine pour le développement des études et des recherches en sociologie), depuis 2017 et organisateur, avec Marie-Christine Zélem, des premières Journées Internationales de Sociologie de l’énergie à Toulouse les 25 et 26 octobre 2012. Expert agréé au titre du Crédit impôt recherche il s’était vu décerner le prix André Missenard 2014 de l’AICVF (Association des Ingénieurs en génie climatique), pour l’ensemble de ses travaux sociologiques dans le domaine du bâtiment et de l’énergie.

Pour l’AISLF, il reste celui qui à partir du Congrès de Tours en 2004 et jusqu’au Congrès de Montréal en 2016 a présidé le Comité de Recherche « Sociologie professionnelle ». Avec une affabilité reconnue par tous, constance, énergie et humour, il a orienté les problématiques du Comité de recherche vers la formation des sociologues. Principal organisateur des colloques de Toulouse (2005), Tunis (2006), Dakar (2007), Istanbul (2008), Tozeur (2010), Rabat (2012) et Montréal (2016), il s’intéressait aux référentiels et aux dispositifs universitaires de formations professionnalisées, aux formes d’insertion institutionnelle de ces formations, au devenir des jeunes diplômés dans les différents contextes nationaux de leur mise en œuvre, et aux enjeux pour la discipline et les sociétés du développement d’une sociologie praticienne. Même si en raison de la nature irréductiblement critique de la discipline, il demeurait plus que dubitatif quant à la possibilité pour la sociologie d’occuper toute la place qu’elle aurait pu avoir dans le paysage institutionnel des études et recherches en sciences sociales, en particulier en France, il continuait à former et conseiller les jeunes générations de sociologues.

Demeure le souvenir d’un chercheur exigeant et curieux de tout, d’un collègue prévenant et généreux et d’un camarade et ami bon vivant.

Nicolas GOLOVTCHENKO, correspondant du CR16


AISLF : Présentation | Statuts | Déclaration d'éthique | Charte des CR et GT | Mentions légales

ASSOCIATION : Bureau | Annuaire | Adhésion | Cotisation | Partenaires | Rédoc | SociologieS

ARCHIVES : Mémoire | Anciens bureaux | Congrès AISLF


AISLF site version 8.0 | © 2013-2022 Jean-Yves Le Talec pour l'AISLF